Year Of The Bastard

15 août 2007

Je pourrais appeller cet article "Zeroes"...

... mais ça serait vraiment lame de ma part tant ce jeu de mot minable est usité et pourri jusqu'à la moelle.

Cela dit, çà ne change absolument pas le fait que si je me suis levé d'aussi bonne heure ce matin avec une motivation flamboyante pour rédiger un article sur ce pauvre petit blog délaissé pour cause de vacances palpitantes, c'est pour déverser un flot d'excréments bien mérité sur une série que les médias français se sont mis en tête d'encenser comme si elle était le messie. En même temps, dans un pays ou " A la recherche de la Nouvelle Star " fait un audimat pareil, à quoi pouvait-on s'attendre ?

Heroes donc, est une série télévisée médiocre qui a vu le jour sur les écrans americains pendant la rentrée 2006. Son concept est extrêmement AUDACIEUX puisqu'il s'agit de suivre les aventures de super-heros qui ont des super-pouvoirs qui combattent le Mal tout en étant plus ou moins poursuivi par une drole d'agence gouvernementale.

hp
Hayden Pannetiere, la seule et unique raison qui pourrait vous pousser à regarder Heroes.


J'entends un peu partout de grands experts me dire que Heroes est une série au rythme palpitant . C'est tout à fait vrai çà : quel rythme palpitant dans Heroes ! Il se passe tellement de choses en un seul épisode qu'on a un peu de mal à se rendre compte qu'ils ne durent que 40 minutes. Beaucoup trop pour que la série garde un structure, une ligne claire , et surtout, SURTOUT , UNE PUTAIN D'ONCE DE COHERENCE SCENARISTIQUE !



Moi aussi, je peux vous ecrire des histoires ou il se passe plein de trucs rapidement, dans un monde merveilleux ou les jet privés semblent t'embarquer de Las Vegas à New York en un battement de sourcils, et surtout OU LES EVENEMENTS TRAGIQUES QUI SE DEROULENT N'ONT ABSOLUMENT AUCUN IMPACT SUR LA PSYCHOLOGIE DES PESONNAGES ! Ah çà, oui, ils sont pas du genre à vivre dans le passé, nos Heroes. Eux, ils seraient plutot du genre à se foutre complétement qu'ils viennent de se faire enlever par des types louches, à nous péter les couilles avec des cas de conscience autour de vol de diamants puis a oublier tout çà l'episode suivant, et A VOIR LEUR MEUF SE FAIRE FROIDEMENT ASSASSINER SOUS LEURS YEUX SANS QUE CA LEUR FASSE FREMIR LE MOINDRE POIL PUBIEN. Alors oui évidemment, en travaillant comme çà, il y a moyen d'enchaîner rapidement les évènements. Le problème c'est qu'ils sont tous autant de coup de katana dans la mare.



Je crois qu'on va passer rapidement sur l'aspect visuel de la série. Les décors sont moches et les effets spéciaux sont abominables ; il n'y a pas vraiment de quoi épiloguer d'avantage.  (LAWL la scène ou le mec à tête de chihuahua explose la maison des Bennett est le truc le plus hideux que j'ai vu depuis Mutant-X)



J'entends aussi dire que le scènario de Heroes est "bien ficelé" . Oh, mais c'est un euphémisme : à ce tarif là, il est ligoté, baillonnée et il a un pieu en étain dans le cul. "Mais oui, disent nos héromanes, le scènario a été écrit par un VRAI scènariste de comics : Jeph Loeb !!"

Jeph_loeb
Jeph Loeb : ou a quoi ressemblerait Gerard Miller sous cortizone.

AH AH AH !! Oui, c'est vrai, Jeph Loeb, le mec qui a écrit "Spider-Man : Blue", un magnifique résumé resucé des années soixante-dix ; mais qui est surtout renommé pour être l'artisan principal de "Infinite Crisis" , la passionante saga DC dans laquelle, vous savez, tous les mondes parrallèles qui avaient fusionné dans les eighties se dispatchent grâce au plan machiavélique d'un Evil Superman venu d'un obscur monde banni...
....PrrrWAHAHAHAHA !! QUAND ON S Y CONNAIT UN TANT SOIT PEU EN COMICS, JEPH LOEB EST UN NOM QUI EVOQUE IRREMEDIABLEMENT LE FROMAGE !



Et ca se voit dans Heroes !
Pouvez-vous me citer un plotkey fracassant de Heroes qui ne soit pas du type "Je suis ton père" ? Au début de la série, on apprend que Compagny Man est le père de Claire. Puis plus tard, on apprend que non, qu'en fait son vrai père, c'est Nathan. On apprend que le père de Hiro mouille jusqu'au cou dans tout ce bordel (même si visiblement aucun scénariste ne s'est mis d'accord sur son role exact AH AH !) . On apprend que la mère des Petrelli est une salope. Magnifique tout çà, QUEL DOMMAGE QUE STAR WARS SOIT PASSE AVANT !

Les personnages sont tous aussi charismatiques que les autres : Mohinder Surech, un scientifique indi qui ne remarque pas que le Monde entier se fait assassiner sous ses yeux, Hiro Nakamura qui est persuadé pour une raison très obscure que voler un katana rouillé dans un musée lui rendra ses pouvoirs, et surtout, le magnifique Peter Petrelli, qui en plus de n'avoir aucune prestance, se paye également le luxe d'etre tout à fait crétin.
A noter également leurs super-pouvoirs d'une originalité assez spéctaculaire : vol, super-force, controle du temps, phase à travers les murs, telepathie, shape-shifting... Heureusement qu'il y a du Think Tank autour du gros Loeb quand même !





C'est à ce moment que le lectorat inexistant de ce blog m'interrompt et me hurle :
" Eh, mais dis donc, enculé de Jérusalem, qui tu es pour te foutre de la gueule de ce concept ? Ca serait pas toi, qui, il y a quelques années, abreuvait sous un autre pseudo nos Internetz des épisodes gerbants de cette immonde série textuelle que l'on nomme "La Main".  ?"

Ah ah ah. En effet. Cela dit, moi, j'ai des excuses :
- J'étais jeune.
- Je n'étais pas payé.
- J'ai inventé des super pouvoirs rigolos
- J'ai fait du Fisc le pire ennemi de mes personnages.

Mais pour les petits malins qui aiment dire "Fait mieux avant de critiquer" , je vous le dis : Si je repart sur une nouvelle série avec un nouveau concept en récupérant le meilleur de ce qui a été fait dans La Main : alors oui, je peux écrire un scènario bien meilleur que celui de Heroes. Avec une main dans le dos et une courgette dans le cul.

Je n'ai jamais eu une très haute opinion de mon travail, mais faut pas pousser quand même !

Posté par Spider Jerusalem à 09:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]


02 août 2007

Lettre ouverte aux rongeurs.

Salut toi, dont j'ignore (heureusement) l'identité, le visage; et dont la seule et unique chose que je sais est que tu vis près de chez moi, dans mon couloir, au bâtiment K de ma résidence Rennaise.

Entre une heure et huit heures du matin, tu as eu le temps de regagner ton appartement tout près du mien, sans doute, et tu as découvert un sac abandonné dans le couloir. Tu as sans doute été surpris de cette rencontre bénie, puisque tu n'as meme pas pris le temps de regarder l'étiquette dessus, et de constater que le nom écrit était le même que celui qui siégeait sur la porte juste en face de l'endroit en question.

Tu n'as sans doute pas cherché à te demander ce qu'il faisait là. Tu n'as probablement pas pu imaginer que son possesseur, fatigué par deux nuits blanches consécutives et d'interminables trajets en train et diverses fureurs de guichets, l'a tout bêtement oublié à l'extérieur dans sa maladresse. Et j'imagine que tu n'as pas pensé non plus que quelqu'un pouvait se livrer à une cruelle expérience, en regardant au travers de l'oeil de boeuf ce qui arriverait à ses possessions s'il les exposait UNE MOITIE DE NUIT dehors.


Et tu as eu une chance inouïe que le premier cas de figure soit le bon. Même si, du coup, tu m'as sérieusement donné envie de tenter le deuxième un de ces quatres.


Ton regard a du s'illuminer à la vue de ce butin inéspéré. Et tu n'as pas fait les vérifications d'usage, tu n'as pas l'excuse de la jeune fille penaude qui trouve 150 euros dans un bus et demande à la ronde à qui ils appartenaient. Non, toi, tu as vu le sac, tu l'as ouvert et tu l'as dépouillé de tout ce qui t'interessait sans aucune vergogne. Pourquoi pas.

Savoir que ce genre de choses est susceptible d'arriver quand on laisse maladroitement ses affaires quelques heures dans la nuit d'une résidence étudiante désertée par les vacances d'été pourrait me donner une mauvaise image de l'humanité, mais ce n'est pas le cas. Parce que tu n'appartient pas à l'humanité.

Tu es un rat.

Qu'ai-je perdu dans cet évènement ? Quelques possessions matérielles et un peu d'estime pour moi-même. Mais qu'y ai-je gagner ? La satisfaction de t'imaginer, TOI, TE PENCHER FEBRILEMENT SUR MES AFFAIRES, REGARDER A DROITE ET A GAUCHE COMME UNE MISERABLE FOUINE, ET COMMETTRE TON FORFAIT DE TES PETITES PATTES LÂCHES, A GRAND RENFORT DE "SQUEEK SQUEEK" ET DE BAVE DEGOULINANTE COMME LE SALE RONGEUR QUE TU ES !!

Qu'y as-tu gagné, toi ?  Un coffret DVD que tu aurais pu te procurer gratuitement sur Internet. Un matelas crevé et une pompe dont il manque la moitié des éléments.  Et un livre sur le massage qui ne te servira jamais à rien puisque tu n'as pas le DIXIEME de la pureté d'âme qu'il faut pour maîtriser une telle technique. Et maintenant également le fait qu'en regardant dans un miroir, tu verras à jamais le reflet d'une faible créature poilue voutée sur elle-même et dont les insicives rayent le carrelage.

Merci de m'avoir laissé mon manuel d'Italien, au passage. Même si j'en déduis que c'est plutôt ta flagrante inculture qui t'a poussé à le rejeter.

Et uniquement pour çà, je jubile que ce soit arrivé ; je rit de ta faiblesse et de ta stupidité à gorge déployée; et je me permet même de t'humilier sur Internet ! AH AH AH !!




Il n'empêche que si je te met un jour la main dessus, une pluie de dents ensanglantées s'abattera sur le couloir de Mirab'. Faut pas déconner non plus.




______________________________________________

Un autre rongeur, moins détestable celui-ci mais qui mérite quand même son petit mot :

Il fut un temps ou j'ai en effet critiquer le fait de fumer abondemment. Et je continue sur ma lancée. Le plaisir disparait avec l'excès, ne laissant plus qu'un nefaste manque de souffle.
Toi qui prend plaisir à déformer mes propos et à utiliser n'importe quelle minution dans la bataille de mot qui nous tiraille depuis ce fameux voyage en train qui a marqué notre première rencontre, tu me critiquais à l'époque.

Et j'apprends que maintenant, tu critiques également mon changement de position. Celui que j'ai manifesté il y a peu dans le Comeback du Dentifrice quand je m'en occupais.

CRITIQUER UNE CHOSE ET SON CONTRAIRE, CA S'APPELLE DE L'AIGREUR.

Et tu sais quoi ? C'est un trait caractéristique des vieilles bonnes femmes voutées à la mine grincheuse qui marmonnent sur les arrêts de bus. Je  peux d'ailleurs dresser TOUTE UNE LISTE des caractéristiques que tu partages avec elles :

- Tu te plains et grinches sans arrêt à chaque rafale de vent dans le mauvais sens.
- Tu te permets de porter des jugements sur les comportements* des autres du haut de tes trois pommes et des poutres que tu as dans les yeux.
- Tu as une hygiène hasardeuse.
- Tu te couvres de foulards HIDEUX !! (AH AH , JE DIS TOUT HAUT CE QUE TOUT LE MONDE PENSE TOUT BAS !!)
- Et surtout...tu votes A DROITE !

Qui est une vieille peau séchée, maintenant ? AH !



Prout, Caroline.



* S'enerver contre une borne qui ne marche pas quand on est à deux minutes de rater son train, c'est NORMAL; ce n'est pas parce que ça n'arrivera jamais à la fille de Jacob qu'il faut prétendre le contraire.   

Posté par Spider Jerusalem à 15:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 juillet 2007

Jeu de scène, jeu de vilaine.

Je vais être absent pendant une semaine pour exhiber mon torse vélu sur la côte atlantique. En attendant, comme vous allez très certainement vous ennuyer de "Year of the Bastard" ( AH AH ! Même si une semaine, ça ressemble vaguement au rythme normal...) , je vous propose quelques coups de coeur sur lesquels vous penchez éventuellement pour passer votre ennui maussade de no-life antisociaux.

Le DVD de "Tryo fête ses dix ans"

tryo

Quand j'étais jeune, j'aimais beaucoup Tryo. En fait, je connaissais l'ensemble du premier album par coeur. Il faut dire que les chansons qui y sont passées à la postérité ("L'Hymne de Nos Campagnes", "La Main Vert") sont, de mon point de vue, loin d'être les meilleures.  "Babylone"  était absolument magnifique ; "Suprématie" j'aimais bien aussi. Enfin bref, peu importe. C'est du DVD que je voulais parler.

Parce que ce DVD, que j'ai à la base regardé parce que mon frère l'avait fait tourné dans ma chambre, m'a, faute d'un mot français convenable (Fuck You, TOUBON !) mind-blowé. En 2006, j'ai vu pas mal de concerts (j'avoue qu'avant cette fatidique année, mes expériences dans le domaine étaient assez rares et invariablement incomplètes...ET NON, NE TIREZ PAS CETTE PARANTHESE DE SON CONTEXTE, AH !) et outre les Cowboys Fringuants et Dyonisos; peu d'entre eux m'ont impréssioné en termes de pur jeu de scène.
Il faut vous rendre compte que je suis un homme qui a un grave problème avec le français chanté. Je trouve que c'est une langue qui est difficile à faire "sonner" avec une musique. Et puis, quand les textes sont creux, ça nous choque le subconscient de manière automatique. Je fais un parrallèle avec Coldplay, qui a probablement les textes les plus plats et inconsistants de toute ma discothèque; mais qui passe quand même puisqu'on entend une langue étrangère, le cerveau ne compute pas automatiquement ce qu'il perçoit; nous laissant uniquement la sonorité pour nous satisfaire, sans imprimer dans nos estomacs la même grimace que pour un Damien XVI ou un Qui, oh. .
Mais les exceptions sont notables, il existe encore des gens qui font des choses extravagantes, originales, et BELLE avec de la MUSIQUE ET DU FRANCAIS ( ou DU QUEBECOIS, CE QUI EST TRES DIFFERENT !). Si (on sait jamais) vous appartenez aux quelques personnes qui tombent sur ce blog par pur hasard, penchez vous sur Blair et le Peuple de Centre-Droit



Raaaaargh, je suis encore parti dans le décor. Je comptais parler du jeu de scène. Oui, Dyonisos n'était pas vraiment un groupe qui m'interessait plus que çà avant que je ne vois leur concert aux Vieilles Charrues. Un groupe qui se contente de jouer sa musique ne procure pas le même effet qu'un autre qui donne l'impression d'adorer çà. J'aime beaucoup Tool par exemple (bon ok, c'est pas du tout le même trip, mais bon) ; et j'ai eu du mal à voir ce que la scène offrait de plus qu'une ecoute bien tranquille chez soi en 5.1. Maynard Keenan chantait carrèrement dérrière un drap en fond de scène, prétextant qu'il avait peur de la fumée de cigarette... Mais les groupes de barges, qui y prennent un plaisir fou, ça vaut le coup d'aller les voir. Ca vaut le coup d'aller voir Mathias Merzigue (j'ai la flemme de vérifier l'orthographe) rouler-bouler au-dessus de la foule. Et, puisque c'était l'objet de cet article, ça vaut très certainement le coup d'aller voir Tryo en concert, du moins d'après ce que montre le DVD.

C'est assez fou tout le bonus qu'il y a. Les pistes sont énormément retravaillées par rapport à celle des studios. Des featurings avec différents musiciens sur des instrus qu'on entend pas sur les CDs. Une acrobate chinoise (tiens c'est a la mode çà, il parait que les Dresden Dolls en ont aussi).  Des types déguisés en Village People, des duos via clips (?? je vous laisse découvrir) . Enfin bref, on a l'air de  vraiment pas s'emmerder dans un concert de Tryo. Et puis je suis sur que çà sent merveilleusement bon, également *se tapote l'aile du nez* .


Bon je pensais faire un tour d'horizon de mes coups de coeur, mais finalement cet article s'est transformé en une appologie du bon jeu de scène, ce qui est un sujet comme un autre. N'hésitez pas à consulter Isha Dalaya pour plus d'informations sur le sujet; c'est notre experte locale.

Posté par Spider Jerusalem à 10:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 juillet 2007

Délit de sales gueufr'

Et oui, je n'update pas assez souvent ce blog ! Ca vous apprendra à avoir flatté mon égo pour que je le crée, ah ah !

Ceci dit un très court article sur le thème de la Tenue Correcte Exigée. C'est vrai, on a tendance à l'oublier mais votre façon de vous habiller sera très souvent un bien meilleur "support social" qu'un CV avec 7 LANGUES VIVANTES PARLEES ou DEUX STAGES A LA SILICON VALLEY. D'ailleurs, ça me ferais marrer de voir, je sais pas moi, le fils de Nick. S. se rammener à un entretien d'embauche en moule-bite, histoire de voir si çà l'handicappe ou pas.

Enfin bon de la part de quelqu'un pour qui on a DEPLOYE LES MIRAGE 2000 QUAND IL A PAUME SON SCOOTER, je me fais pas trop d'illusions, AH AH !


Il s'avère que je suis quelqu'un d'excentrique (Ou "fou", suivant l'état de mes finances), et que je possède dans ma garde-robe de quoi passer pour n'importe quoi allant du surfer australien au journaliste des années quarante; en passant par le bucheron de Rimouski City et le Président du Fan-Club du Roi Heenok. Et cela me permet de bien constater les différences de traitement lorsque je circule en public.

Première situation rigolote : un Thalys. Paris-Bruxelles. A ce moment là je suis habillé dans un look hybride entre le clubber-wannabe (etant celui qui se fait jeter de la boite de nuit) , et le fétishiste de Wolverine (j'ai un bracelet en cuir, des dog-tags au cou et mon fidèle bandanna noir que tous ceux qui lisent ce blog connaissent par coeur) . En plus j'ai naturellement des cernes autour des yeux, et ce jour là je suis mal rasé. Autant dire que j'ai un look particulièrement animal. Je constate que ma place se situe dans un groupement de quatre. Il y a deux petites vieilles en face de moi, et un bref regard à leurs visages m'insuffle le mot "pisse-vinaigre" directement au cortex. L'UNE D'ELLE ME JETTE UN REGARD DE DEGOUT ET CHANGE DE PLACE . L'autre fait le necessaire pour ne pas croiser mon regard. Pourtant, je vous jure que je ne degageais AUCUNE ODEUR NAUSEABONDE étant donné que j'allais rejoindre une galante compagnie dans le plat pays. La vieille a passé le trajet a regardé mon sac comme s'il allait exploser. Le controlleur m'a carrément TUTOYE en me demandant mon ticket. Non pas que ça me dérange en somme, c'est le fait que j'hérite de ce "traitement de faveur" qui hérisse le poil.

Ensuite, j'ai sorti les exos de Mécanique Quantique sur lesquels je devais planchér pour mon partiel. Ah ah, vous auriez vu la tronche de ma grabataire voisine ! PRICELESS ! Je ne raconterais pas la suite de cette journée ou je me suis engueulé avec des flammands, bouffé un poteau en cherchant mon chemin et ou ma copine de l'epoque est passée droit devant moi sans meme me reconnaître.



Situation numéro deux : Un train pour aller à Nantes. Spider Jerusalem est en costar; un peu cheap, mais très classe quand même, et comme si ça suffisait pas, il tient dans ses mains un newsmags pour bourgois centriste. Forte impression. Evidemment je ne suis pas assis à la place qu'on m'a attribuée, pas seulement parce que J'EMMERDE LES SENTIERS BATTUS, mais surtout parce QU'UN TYPE ENORME OCCUPE LA PLACE QUI Y EST ADJACENTE*. Et que je préfèrais lui laisser un peu de confort. Et là, catastrophe. Un type de la cinquantaine, l'air pas commode avec la barbe et tout, commence à débarquer et il se rend compte que la place sur laquelle j'ai calé mon auguste popotin est celle qui correspond a ce qui est imprimé sur on billet. Il me le fait remarquer à grand renfort de postillons, ce à quoi je reponds " Ah bon ?". Si j'avais été en uniforme de scout ou de collègienne j'aurais du subir un torrent de complaintes baveuses; mais il s'est contenté de s'excuser platement et de s'en aller. C'est vrai que toutes les autres places étaient libres, après tout. Mais pour m'etre fait emmerdé des milliers de fois par ce genre de types, je sais que c'est JAMAIS CA QUI LES BLOQUE.

CE QUI L'A BLOQUE, LUI, C'EST LE COSTAR !

Et pourtant ce jour là, JE N'ETAIS PAS PLUS PDG QUE LES AUTRES JOURS ! J'AVAIS MIS CE PUTAIN DE COSTAR POUR LE LOLZ ! A la rigueur, J'AURAIS PREFRE RECEVOIR SON AVALANCHE DE CONNERIE INJUSTIFIEE !

Mais le plus terrible, c'est que je me dis que si ça se trouve, ce type voulait en arriver au même point que moi dans cet article. Il n'était pas du tout beauf, buveur de 1664 et supporter du FC Mulhouse. C'est juste ce que ses fringues laissaient supposer. En réalité, il était, je sais pas moi...comptable, ou champion d'echecs. Et j'ai marché en plein dedans moi-même.

...

Finalement c'est peut-être pas plus mal que les gens continuent à avoir des préjugés. Qu'on puisse se marrer un bon coup en les voyant regarder un wesh-wesh lire des manuels de Physique Relativiste, ou un dandy en train de jouer au pouce-indien avec une néo-beatnik.


Les gens devraient continuer à être con, ça serait moins drole sinon.










* J'ai le droit de me moquer des gros ! J'en ai été un !

Posté par Spider Jerusalem à 00:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]

16 juillet 2007

Psychose et merde de poule.

Je ne regarde, dieu merci, plus du tout la télévision depuis Septembre 2006. Et déjà avant, c'était vraiment très peu. Mais à l'époque, je me souviens que je regardais l'émission de celui que nous appeleront par ses initiales, c'est à dire L.R. à une lettre près du parti auquel son look de grand pré-nerd à lunettes le prédestinait. Je la regardait parce qu'il fallait reconnaître qu'au milieu des gourdes, des vieilles poules flêtries et des jeunesses Sarkozystes , il arrivait qu'on entende des langues acides lancer des mots lollesques à la ronde.

Ce grand chroniqueur poilu et macho que nous appellerons Christian Allepape m'a toujours fait beaucoup loller à s'en prendre aux gens sans aucun scrupules et sans aucune retenue. Seulement, il y a un sujet sur lequel il m'exaspère profondément, c'est celui de la grippe des fiantes de poule. Si, vous savez, celle qui a causé une crise de la vente de volaille ces deux dernières années, et qui fait son come back actuellement.


Oui, je sais, c'est super couillu de dire qu' ON A PAS PEUR ! QUE C'EST PAS UNE SALOPERIE MINISCULE QUI VIENDRA A BOUT DE NOTRE TESTOSTERONE , en attendant il est clair que les gens de l'OMS font un boulot ingrat. S'ils le font mal, tout le monde crève. S'ils le font bien, on leur reproche de lancer des psychoses pour rien. Je suis toujours très friand d'une bonne Théorie du Complot,  mais je vois mal pourquoi  UN ORGANISME LIE A L'ONU COLLABORERAIT AVEC LES MEDIAS FRANCAIS POUR SODOMISER A SEC L'ECONOMIE AGRICOLE DU PAYS . Pour permettre à des organisations privées de vendre des masques à gaz ?

Non, non, non, c'est plus subtil que ça. Rentrons un instant dasn l'esprit de Christian Allepape et considérons qu'IL SE TRAME DERRIERE LA GRIPE AVIAIRE UNE GIGANTESQUE CONSPIRATION. En effet, l'OMS s'appelle en anglais World Health Organisation, soit WHO et c'est un organisme qui gère la santé, donc il est composé majoritairement de Docteurs...

WHO...
Docteurs...


drwho

DOCTEUR WHO !!

Cet enfoiré d'alien a absolument tout manigancé ! Truquant les rapports, harcelant les médias,  il a réussi à  persuader la populace de  se détourner de la viande de volaille,  plomber l'économie du poulet , et ce, dans le seul et unique but de couler la firme Kentucky Fried Chicken .

719px_KFCnewlogo2

En effet, sous ce magnifique sourire, se cache une GIGANTESQUE IMPOSTURE ! Le Colonel Sanders que l'on voit sur ces images n'est absolument pas de Kentucky, il est né en INDIANA ! Et STUPEUR , si l'on anagramme "Colonel Sanders, Indiana" , qu'obtient-on ?

DIANA'S NERD ALIEN COLONS !!!

diana_finger


Il devient maintenant EVIDENT que la Princesse de Galles n'a pas été tuée sous l'Alma, mais qu'elle PREPARE SA VENGEANCE sur VEGA en compagnie d'ALIEN NERDS et de JEAN-PIERRE RAFFARIN, qui utilisent KENTUCKY FRIED CHICKEN comme base d'opérations, pendant que le DOCTEUR WHO a inventé la grippe aviaire pour les empêcher de...

Je continue, Christian Allepape, ou tu as déjà réussi à mesurer L'ETENDUE DE TA PROPRE CONNERIE ?! Ni l'OMS ni les médias n'ont quoi que ce soit à gagner à générer une psychose sur la viande. Si on est encore en vie c'est la preuve qu'ils font bien leur job (en ce qui concerne l'Occident du moins, pour le Tiers-Monde, je ne m'avance pas...) Tu pourras leur chier sur la gueule quand t'auras la lèpre.

Mais à part ça, je t'aime bien.

Posté par Spider Jerusalem à 11:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 juillet 2007

Euh...On peut rester amischs, tu sais ?

Contrairement à ce que pensent les gens qui se coltinnent continuellement ma présence virtuelle via le Internet; je ne suis pas quelqu'un de dépressif. Pas globalement en tous cas. Je suis juste quelqu'un qui laisse un peu trop facilement les atmosphères et les ambiances s'accaparer ses humeurs. Donc, EN EFFET , quand je suis seul la nuit dans une pièce sombre en train de bourriner les touches de mon PC Portable et d'écouter Marilyn Manson me geindre à quel point la Mort , c'est chouette, IL M'ARRIVE D'ETRE UN PEU MOROSE.


Et là, mon fidèle lectorat s'écrit : Eh oh, Spider, ta vie, on s'en branle.

Et je réponds : Attendez, attendez, mes bastards en herbe, misérables chacals se dandinant dans la pampa à l'affût du premier bout de viande morte qui traîne, cette réfléxion va m'ammener à critiquer SEVEREMENT quelque chose comme un vieux frontiste amputé de sa prostate.



En ce moment, mes humeurs jouent au yoyo. Ce matin, je me suis levé avec une furieuse envie d'éradique l'humanité, et j'ai passé l'après-midi à planer béatementavec du soleil et un livre d'italien. C'est extrêmement désagréable, et ceux d'entre vous qui ont des menstruations capricieuses en savent quelque chose. Ca commence à me plomber la rate avec un tamiseur, mais à qui puis-je jeter la pierre ?

Plusieures choses sont responsables de cet état de fait : la météo, ma libido (wow , j'ai l'impression de chanter Smells Like Teens Spirit ! AH AH !), et mon lecteur MP3. Pour la première, je vais attendre d'avoir fait plus de choses dans la vie avant de dire du mal de Dieu, on sait jamais. Pour la seconde euh...j'ai déjà envisagé certaines METHODES RADICALES mais je me vois mal, par la suite, engueuler les gens à la ronde avec une voix de soprano.


Reste la troisième. Pourquoi mon lecteur MP3 est-il donc responsable de ma lunaticité ? Pour le comprendre, il faut remonter un peu en arrière.
Dire que je suis quelqu'un qui n'aime pas le progrès est une honteuse calomnie, étant donné que je serais sans doute ammené plus tard à travailler dans le high-tech. Je n'aime juste pas quand il me force la main. Or il s'avère que pour écouter de la musique, il est désormais IMPOSSIBLE de retrouver sur le marché les bons vieux lecteurs CDs moches mais incassables qui faisaient si bien leur travail. Désormais, et parce que c'est la mode, il faut en plus qu'il lise UNE CENTAINE DE FORMATS DONT JE ME BATS LES NOISETTES EN NEIGE ; qu'il me DONNE MON EMPLOI DU TEMPS ; qu'il RECHAUFFE MA PIZZA et surtout, SURTOUT , QU'IL COUTE 40 EUROS DE PLUS !

En sachant bien sur qu'il s'autodéruira deux mois après lorsque son intelligence artificielle aura développé une conscience dont le premier reflexe sera de se fondre le bloc optique avec sa propre fonction micro-ondes.

POURQUOI NE PAS RE-SORTIR TOUS CES TRUCS MOCHES QUI COUTAIENT MOINS CHER ET QUI FAISAIENT SI BIEN LEUR TRAVAIL ? J'EXIGE LE RETOUR DES OUVRIERS PORTU....Hum, oubliez ça...

J'ai donc du me résigner à acheter un lecteur MP3. Pas trop cher. De loin, j'etais deja hostile à ces bestioles là, avec leur système de recharge de fichiers et leurs menus incompréhensibles, là... Mais c'était juste de la MAUVAISE FOI TROLLESQUE, COMME QUAND J'AIMAIS PAS RADIOHEAD !! Maintenant, je les déteste vraiment ! Enfin le mien du moins.

Pourquoi ? PARCE QU'ON NE PEUT PAS MODIFIER SA PLAYLIST !!

Alors évidemment quand j'entends les joyeux drilles de Lemon Demon me raconter que le Monde sera plus beau si tout le monde sentait le Cookie toute la journée; puis immédiatement après, Maynard J. Keenan m'expliquer que sa maman a souffert un martyr de 10 000 jours et qu'il aimerait expier dans les flammes de l'Enfer, COMMENT VOULEZ-VOUS QUE J'AI UNE HUMEUR STABLE ?!


Félicitations, MESSIEURS DE SONY , VOUS AVEZ FAIT DE MOI UN DANGEREUX SCHYZOPHRENE !!

Et maintenant, Lumina et Hyne le Dégueulasse passent leurs temps à s'engueuler dans ma tête.

Posté par Spider Jerusalem à 22:59 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Le blog avorton.

Suite à ma violente incursion sur le Comeback du Dentifrice à l'époque ou son titulaire S'ENVOYAIT EN L'AIR DANS DES FIEFS ROYALISTES  , deux personnes m'ont demandé d'ouvrir mon propre blog, histoire de me voir encore m'exciter pour rien et rentrer dans le lard de ceux qui peuvent pas trop se défendre.

Bah voilà, c'est fait. Mais je vais juste donner quelques petites précisions pour ceux qui prennent le train en marche.

Mon nom est Spider Jérusalem ; et je suis un personnage de fiction crée par le scénariste brittanique Warren Ellis et utilisé sans l'accord de ce dernier par un être absolument méprisable que l'on connaît sous le nom de "Coyote du Désert" ou "Magic Mandraxx", selon les milieux. Absolument toutes les personnes et les faits que je critique ici sont FICTIONNELS , même si certains noms ou certaines situations vous diront certainement quelque chose,  ça sera  uniquement du domaine de l'imaginaire. Ca s'appelle le GONZO JOURNALISM ! Ca transmet les messages de façon ludique, et surtout CA EVITE LES ENNUIS AVEC LA JUSTICE ! Cependant si des trolls fair-play veulent venir saccager "Year Of the Bastard" , ils sont les bienvenus, après tout, c'est LEUR année aussi, AH AH !!


Je ne sais franchement pas à quelle fréquence j'alimenterais "Year Of The Bastard" ni s'il survivra plus de trois jours, ni quel genre de cake j'y démoulerais, mais il est clair en net que ce blog ne ressemblera en rien à celui de La Rouquine ; puisque je ne suis pas vraiment une étudiante libertine débordant de sex-appeal ; mais plutot un VIEIL ENFOIRE AIGRI AVEC UNE VIE SEXUELLE DILLETANTE ! D'ailleurs je ne sais même pas ce que veut dire "dilletante" si ce n'est " EFFACE LES FOURMIS" en anglais ! Non, je ne cède jamais mes places de bus aux petits vieux qui votent UMP ! Non, je ne laisse jamais de pourboire dans les sous-tifs des serveuses ! Et non, je ne récure pas de bave les semmelles de toutes les minettes qui passent dans les rues de LM !



Et non, ça ne fait pas de moi un rebelle ! Le jour ou je mettrais une cagoule pour faire sauter des maisons de retraite, là, j'en serais un ! En attendant, je suis juste une pourriture nerveuse qui gueule et agite le doigt en l'air . Si ça vous plaît pas, foutez le camp d'ici et retournez jouer les humanistes en armure blanche sur les forums de littéraires, y a bien une ou deux nunuches que ça va impressioner ; et avec un peu de chance vous réussirez à vous marier avec UNE OBSEDEE DES CHEVAUX ou une GOTH VEGETARIENNE MANIACO-DEPRESSIVE !
Non pas que j'ai quoi que ce soit contre ces deux catégories sociales particulièrement cocasses,  mais, d'expérience, je peux vous garantir un ennui sentimental à en faire frissoner les FANS DE LOST IN TRANSLATION.

Et merde, je me suis encore égaré. Enfin bref, je crois que vous avez saisi l'idée générale. YotB  commence maintenant ! La Vérité et seulement la Vérité !

Posté par Spider Jerusalem à 13:21 - Commentaires [8] - Permalien [#]